Reportage sur la fouille archéologique du Déjeuner sous l'herbe

Reportage
ajouter

Visite du site avec Jean-Paul Demoule, archéologue, professeur à l'université Paris I, Aurélia Allegri, archéologue, Inrap, et Bernard Müller, anthropologue, Iris-Ehess.

Le 23 avril 1983, 120 personnalités du monde de l'art contemporain participent à un banquet organisé par Daniel Spoerri au domaine du Montcel, à Jouy-en-Josas (Yvelines). À la fin du repas, les tables du banquet sont enterrées, avec tous les reliefs du repas, dans une tranchée de 60 mètres.

 

Enfoui depuis 1983, le banquet de Daniel Spoerri s’est décomposé, jusqu’à n’être qu’un souvenir. Pour en étudier les vestiges, vingt-sept ans plus tard, les premières fouilles archéologiques de l’histoire de l’art contemporain ont été organisées, sous l’égide de l’artiste... Si certains ont espéré repousser les définitions classiques de la science et de la création, pour d’autres il s’agissait d’une véritable enquête anthropologique. Cette fouille a invité à redéfinir les limites chronologiques de la discipline et à s’interroger sur l’archéologie du temps présent.