Occitanie, Hérault, Viols-en-Laval

Site Préhistorique de Cambous

Gratuit

Site de Cambous
34380 Viols-en-Laval

prehistoire-cambous.org
ajouter

« En Languedoc, le territoire des Garrigues renferme un trésor archéologique unique en Europe. À la fois riche et fragile, cet héritage commun se doit d’être connu, partagé et protégé. Comment les paysans du Pic-Saint-Loup construisaient ils leurs maisons, il y a 4500 ans ? Venez découvrir le monde peu connu de l’archéologie expérimentale et nous aider à trouver des réponses à l’occasion de deux week-ends inoubliables sur le site préhistorique de Cambous. »

Démonstration

Démonstration

Economie de l'habitat néolithique languedocien

Le territoire des garrigues languedociennes renferme un trésor archéologique. Méconnu d’une majorité de la population, ce patrimoine est unique en Europe. À la fois riche et fragile, cet héritage commun se doit d’être connu, partagé et protégé. Il se doit aussi d’être perçu plus finement et mieux compris, les Printemps de la Préhistoire contribuent à affiner cette connaissance par les expériences scientifiques qui se déroulent sur le site de Cambous. Nous invitons un large public à venir découvrir le petit monde de l’archéologie expérimentale et à établir des liens avec les chercheurs. Il s’agit d’aborder l’archéologie dans sa réalité, de débattre des questions de préservation du patrimoine archéologique et surtout d’assurer un relais, de susciter des vocations, d’éveiller les consciences… Les expérimentations se déroulent Vendredi, Samedi et Dimanche en présence du public. La neuvième édition des Printemps de la Préhistoire abordera plusieurs thématiques comme cela fût déjà le cas lors de certaines éditions.
Cette pluralité des thèmes est induite par les recherches expérimentales menées par la Société Languedocienne de Préhistoire depuis plusieurs années et permet au public d’aborder différents aspect de la recherche et de la vie quotidienne des communautés villageoises néolithiques.

ATELIERS D’EXPERIMENTATION

Abattage d’arbres à la hache de pierre polie,
fabrication d’outils en silex et en os,
travail du bois à l’aide d’outils en pierre et en os,
fabrication de vanneries.
Vendredi 16 juin de 14h à 18h
Samedi 17 juin de 14h à 18h
Dimanche 18 juin de 10h à 12h et 14h à 18h

Gratuit

vendredi 16 juin, samedi 17 juin, dimanche 18 juin de 14:00 à 18:00

Tous publics

Exposition

Exposition

L'oeil de l'archéologue

Les objets issus de fouilles archéologiques sont une source de connaissances. Mais ce n'est pas seulement leur aspect et leur beauté qui intéressent d'abord l'archéologue. Une information précieuse est souvent donnée par un modeste détail. L'explication doit autant à un savoir technique et scientifique constamment requestionné, qu'à une subjectivité affirmée, passant par le regard.

Cette subjectivité est ici mise en scène, loin de toute érudition savante, invitant le visiteur à partager ce regard singulier. S'agissant du Néolithique, époque des premiers agriculteurs, l'étude des objets fabriqués par l'homme et les vestiges témoignant de son passage tiennent une place essentielle dans le travail de recherche.

Ce sont eux que le préhistorien analysent et questionnent pour tenter de comprendre les sociétés premières. Le village à longues maisons de pierres de Cambous, construit il y a environ 4500 ans par les gens de la culture de Fontbouisse, sert de décor à cette enquête. Au loin, la saillie du pic Saint-Loup, emblématique symbole d'un pays, offre au regard un repère géographique immuable.
De quoi s'agit-il ?

Neufs photos grand format de 1,80 m de large sur 3 m de haut rassemblées en groupes de trois, disposées face aux bâtiments de Cambous et offrent un contraste saisissant avec les ruines du village préhistorique. Elles invitent le visiteur à partager une enquête sur nos origines.

Trois thèmes sont évoqués : les ressources du milieu naturel (à gauche en entrant sur le site), les rites et les croyances (face aux visiteurs), les objets du quotidien (près de la maison reconstituée). De courtes explications aident à décrypter les objets photographiés.
Pourquoi les objets ?

Pour le préhistorien, l'étrangeté ou la beauté ne font pas l'intérêt principal des objets qu'il étudie. Un modeste détail, parfois invisible à l'œil nu, devient une source précieuse d'informations et de connaissances. Ainsi, l'observation d'un charbon de bois nous ramène à l'arbre, celle d'un débris de coquille minuscule, aux paysages disparus, aux forêts et aux prairies qui peuplaient notre région à la fin du Néolithique.

La flèche meurtrière plantée dans un os nous enseigne l'état d'une société dans laquelle la violence s’affirmait parfois. Des graines et des ossements d'animaux nous renseignent sur les pratiques économiques, l'agriculture, l'élevage, la cueillette. La variété des parures et des armatures en silex nous informe à leur tour sur les contacts qu'entretenaient entre elles les petites communautés paysannes.
Apprendre en déambulant

Si les maisons abandonnées il y a 5000 ans témoignent d'un temps révolu, les objets oubliés par nos ancêtres nous parlent d'un monde bien vivant. Il n'est nullement question d'exhaustivité, le but recherché est autre.

Images et textes rythment une promenade contemplative, de la cellule de l'arbre au tranchant d'une plaquette de silex, de la face d'une divinité à tête de chouette à la dent percée d'un renard, au cœur d'un paysage préservé, dans un lieu très ancien, où les hommes ont vécu et inventé le monde moderne. C'est ce voyage initiatique, dans les profondeurs de notre propre histoire, auquel nous convie l'exposition "l'œil de l'Archéologue".

Exposition proposée par la Société Languedocienne de Préhistoire, avec le soutien de la Communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup.

Gratuit

vendredi 16 juin, samedi 17 juin, dimanche 18 juin de 14:00 à 18:00

Tous publics

Visite guidée

Visite guidée

Découverte du site de cambous

Gratuit

samedi 17 juin, dimanche 18 juin de 14:00 à 18:00

Tous publics

Spectacle

Spectacle

"Où vont-elles? Enracinée de par le monde... Fuir, partir, errer, espérer..."

Création de l'association "Danse tous les sens"
Lunel-Viel (34)
Idée originale de Marion Pannetier
Chorégraphie : Marion Pannetier et ses élèves

Gratuit

samedi 17 juin de 15:00 à 17:00

Tous publics

Contact presse :

Fred Grosse

fredericgrosse@gmail.com

0672270318

  • Maison néolithique restituée
    Société Languedocienne de Préhistoire
  • Abattage d'un arbre à la hache de pierre.
    Société Languedocienne de Préhistoire
  • Vue aerienne du site de Cambous
    GO-PRODuction

Plan d'accès

3.732514 43.755961